Grenoble- Très-Cloîtres- "Très-Cloîtres en histoires"

Territoire : Le quartier Très-Cloîtres, secteur 2 de la Ville de Grenoble

Période :      Septembre 2018 à septembre 2019

Public :       - Plusieurs classes de l’école Bizanet et Paul Bert

                  - Les habitants du quartier touchés à travers les structures implantées dans le quartier (Maison des Habitants Centre Ville, l’Association Mosaique des Acteurs du Quartier (AMAQ), l’association Communic’Action, l’association Pays’Ages, l’association Amal…)

Partenaires opérationnels :  

- écoles du quartier

- Maison des Habitants Centre Ville

- l’Association Mosaique des Acteurs du Quartier (AMAQ)

- le Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’en-Bas

- le Rafût

- l’association Pays’Ages

- l’ODTI

- l’association Communic’Action

- l’association Amal

- la MJC des Allobroges

Partenaires financiers :  

  • Ville de Grenoble
  • Département de l’Isère
  • DRAC Auvergne-Rhône-Alpes
  • CUCS
  • Fondations privées (SNCF, CARITAS France)

Contexte général :

            Le quartier Très-Cloîtres est un quartier du centre historique de Grenoble. Ancien faubourg, il est intégré à la ville à la fin du XVIe siècle avec la construction d’une nouvelle ligne de remparts par le duc de Lesdiguières. Au milieu du XVIIe siècle, ce sont d’abord les sœurs Minimes puis les sœurs Visitandines qui y installent leur couvent. En 1893, une caserne militaire, la caserne Bizanet, y est construite.

            Porte d’entrée de la ville, Très-Cloîtres connaît dans l’entre-deux-guerres et les années 1950 une première vague d’immigration italienne. Puis dans les années 1960 et 1970, ce sont les maghrébins, venus chercher du travail à Grenoble, qui s’y installent. Les logements du quartier sont anciens et peu chers, mais ils sont aussi insalubres.

           A partir des années 1970, la ville de Grenoble met en place un plan de rénovation des vieux quartiers de la ville habités par des couches populaires. L’objectif est de rénover l’habitat tout en maintenant les populations en place. Le quartier Très-Cloîtres est ainsi réhabilité, conservant une population composée en grande partie d’immigrés et d’ouvriers.

            Mais aujourd’hui encore, comme le constate Claude Jacquier dans son article « Entre mythe grenoblois et réalité de Très-Cloîtres », Très-Cloîtres reste « un quartier à part dans la géographie urbaine ». C’est un quartier en marge qui est peu visité, où beaucoup de personnes vivent en situation de précarité et où la vie sociale s’est dégradée depuis quelques années. La rue Très-Cloîtres marque une séparation tangible entre la cour de l’Alma et la cour Edmond Arnaud, dont les habitants ne se rencontrent que très rarement. Enfin, plusieurs lieux remarquables du quartier restent peu fréquentés par les habitants : la cour du Vieux Temple, le jardin du musée de l’ancien Evêché…

            Plusieurs associations se sont créées pour faire connaître les richesses humaines et patrimoniales du quartier. C’est dans cette dynamique que s’inscrit le projet Très-Cloîtres en histoires.

Objectifs généraux :

  • Permettre aux enfants et aux habitants du quartier de redécouvrir et se réapproprier leur lieu de vie
  • Favoriser la rencontre et l’échange entre les habitants et les générations
  • Mettre en dialogue les différentes cultures, les différentes religions : culture maghrébine, religions musulmane, chrétienne
  • Développer le vivre ensemble, la tolérance et la solidarité
  • Valoriser l’histoire et la vie du quartier Très-Cloîtres auprès des habitants, des Grenoblois et des personnes en visite à Grenoble
  • Mettre en lumière à la fois les histoires personnelles des gens venus s’installer dans le quartier et de leurs descendants, et les histoires collectives des lieux
  • Mettre en valeur le patrimoine matériel (architecture, objets…) et le patrimoine immatériel (musique, contes, cuisine…) du quartier
  • Recueillir les histoires des lieux officiels, publics et celles des lieux privés, intimes, situés hors des sentiers balisés
  • Recréer du lien entre la cour de l’Alma et la cour Edmond Arnaud
  • Favoriser la mise en place d’actions collectives et la collaboration entre les différentes structures implantées dans le quartier

Objectif opérationnel :

  • Créer une restitution permettant de valoriser et de partager les découvertes faites par les participants avec un large public. Exemple : un recueil d’histoires personnelles et collectives sur le quartier qui pourront être mises en scène avec l’aide d’un comédien et présentées lors d’un évènement de quartier. Elles seront également valorisées à travers la création d’un livret, d’un dépliant ou d’un audio guide.

Proposition de déroulement du projet :

Dans un premier temps, une phase de recherche sera réalisée par une animatrice du patrimoine de l’association Histoires de… sur l’histoire du quartier Très-Cloîtres et de ses habitants. Des recherches aux archives municipales et départementales seront menées ainsi que des entretiens auprès des personnes venues s’installer dans le quartier et de leurs descendants.

Dans un second temps, plusieurs séances seront proposées aux élèves des écoles Bizanet et Paul Bert et aux habitants du quartier pour restituer le résultat des précédentes recherches.

1ère séance : Introduction à la notion d’histoire, de patrimoine et présentation de documents anciens (photos, plans, etc.) sur le quartier Très-Cloîtres

2H sur en classe avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

2ème séance : Prise de hauteur sur le quartier et découverte de l’évolution de la ville de Grenoble au fil des siècles

3H à la Bastille avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

3ème séance : Parcours découverte autour de l’histoire et de la vie du quartier Très-Cloîtres

3H sur le terrain avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

 

4ème séance : Récits de vie avec d’anciens habitants du quartier

2H sur en classe avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

 

5ème séance : Très-Cloîtres aujourd’hui : à la rencontre des acteurs du quartier

3H sur le terrain avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

 

 

6ème séance : Préparation d’un recueil d’histoires sur le quartier

3H en classe avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

 

7ème séance : Mise en scène des histoires écrites par les participants

3H en classe avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de … et un comédien du Nouveau Théâtre Sainte-Marie-d’En-Bas ou de la Fabrique des Petites Utopies

 

8ème séance : Temps fort : présentation de la restitution aux familles et habitants du quartier

3H dans une salle du quartier ou à l’extérieur avec l’animatrice du patrimoine de l’association Histoires de …

Echos autour du projet :

            L’outil créé dans le cadre de ce projet sera diffusé auprès des habitants, des Grenoblois et des personnes en visite à Grenoble lors des évènements de quartier, à travers le site http://www.tres-cloitres.org/ et via l’Office du Tourisme de Grenoble.

Et vous...

Vous avez un projet de sensibilisation, de valorisation du patrimoine & de l’histoire de l’art ?

Contactez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter !